Hassan, le « cuisinier nomade » !

Hassan est un « amoureux » des épices et par chance pour nous, il nous les fait découvrir dans notre commune à travers ses plats gourmands !

Hassan s’est prêté à notre petit jeu du portrait que je vous laisse découvrir ci-dessous !

Quel est  ton profil ? Quels sont tes projets ?

Je suis à la fois profondément attaché à ma culture berbère et complètement ouvert sur le monde et avide de découvertes et de belles rencontres.

J’adore les objets artisanaux et j’ai aussi une passion pour le design et le high-tech.

J’ai grandi à Ouarzazate au Maroc près des champs de safran, au milieu des pyramides d’épices, baigné dans les senteurs de la cuisine savoureuse et raffinée de ma mère.

J’ai toujours été fasciné par les couleurs des épices et par leur propriétés thérapeutiques.

J’adore les symphonies de saveurs de la cuisine traditionnelle marocaine.

J’ai retrouvé mes chères épices, et bien d’autres, en découvrant la cuisine indienne qui sublime, comme au Maroc, des produits simples par le juste dosage des épices et le respect rigoureux des temps de cuisson. Ces deux cuisines laissent une large place aux plats végétariens et surtout aux légumineuses  ce qui est très bénéfique pour la santé, en combinaison avec les épices.

J’ai voyagé à travers le monde et me suis arrêté un jour en Belgique. Je ne retrouvais nulle part la cuisine de mon enfance et je cuisinais pour moi même et pour mes amis jusqu’au jour où j’ai décidé de me lancer de manière professionnelle.

L’idée d’AuSouk a fait son chemin petit à petit et le hasard des rencontres m’a guidé vers Genval ou j’habite depuis quelques années. J’ai tout de suite été bien accueilli dans cette merveilleuse commune de l’entité de Rixensart.

De jeunes entrepreneurs lançaient comme moi de nouveaux projets et nous sommes devenus amis et partenaires dans notre volonté de qualité, de respect et d’authenticité.

J’ai créé AuSouk sur le modèle de la cuisine traditionnelle marocaine, avec une idée de partage et de retour à l’essentiel. La cuisine marocaine est à la fois simple, basée sur les produits locaux de saison et raffinée par la complexité des recettes et des mélanges d’épices qui peuvent contenir une quarantaine d’ingrédients.

On m’a surnommé le cuisinier nomade parce que je viens cuisiner chez les gens, avec eux souvent,  et je vais même cuisiner à l’étranger quand on m’y invite. C’est un grand plaisir de partager mes connaissances au travers d’ateliers de cuisine et d’initiations aux épices, ce sont des moments privilégiés et très conviviaux.

J’ai envie d’offrir la meilleur qualité de produits à mes clients et je crois énormément au local, au bio et aux produits de saison. Je voudrais travailler plus en  collaboration avec les petits producteurs.

Je cuisine tout moi-même, à la demande, avec mes propres mélanges d’épices AuSouk commercialisés dans deux magasins de notre commune: Matières Nomades et Pépites. Mes mélanges d’épices et tous mes menus sont à découvrir sur Ausouk.be.

Je constate avec bonheur que mes clients commandent des plats pour des tablées de plus en plus grandes, invitant famille, amis ou voisins pour se réunir autour d’un copieux couscous ou tajine comme au Maroc! C’est exactement ce que j’espérais: réunir les gens autour d’un bon repas simple mais surprenant, malgré les contraintes et le stress de la vie moderne!

Un de mes prochains projet est de vendre des plats frais AuSouk à base de produits bio, dans des magasins bio de la région.

J’aimerais aussi emmener des petits groupes au Maroc  à la découverte des artisans et de la cuisine  de ma région natale, des champs de safran, fabrication de l’huile d’argan etc.

Qu’apprécies-tu particulièrement dans notre commune ?

J’apprécie l’ambiance de petite ville à la campagne, la nature et tout à portée de main mais surtout la gentillesse des gens partout, dans les magasins, administrations… Tout le monde se parle facilement, il n’y a pas le côté stressé des grandes villes.

J’aime les projets comme les Vignes de Genval ou les potagers communautaires et j’espère voir des tas de nouveaux projets de ce genre prendre forme et rassembler les gens. Mon projet AuSouk est bien accueilli par les habitants et je me sens chez moi à Rixensart.

Que souhaiterais-tu pour l’avenir de notre commune ?

J’aimerais collaborer avec AuSouk à la création d’un lieu de partage et de rencontre dédié à des activités diverses, aussi bien culturelles qu’artistiques et aussi culinaires. Un lieu de convivialité inter générations ouvert toute l’année pour mieux connaître ses voisins, partager ses passions et apprendre ensemble en s’amusant !

Hassan Charach

http://www.ausouk.be

Publicités

Une réflexion sur “Hassan, le « cuisinier nomade » !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s